Journée de la Commémoration nationale

Mi-octobre

Le 10 octobre 1941, le chef de l'administration civile (CDZ) au Luxembourg, le Gauleiter Gustav Simon, organisa un recensement de la population, la Personenstandsaufnahme.

Il y fit rajouter un formulaire qui confronta les Luxembourgeois à trois questions décisives, à savoir leur langue maternelle, leur origine ethnique et leur appartenance nationale, cachées parmi onze questions diverses.

Elles furent sans doute formulées de façon à ce que les Luxembourgeois fussent amenés à faire une profession de foi pro-allemande.  

Encouragés par  une propagande clandestine de la Résistance prônant le slogan « 3x Lëtzebuerg », la majorité des citoyens suivit l'appel et répondit à ces trois questions en Luxembourgeois. Pour la première fois la Résistance remporta une victoire face à l'occupant qui annula le recensement.
A partir de ce jour, la terreur répressive contre la population s'amplifia.

Chaque année vers la mi-octobre le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg, appuyé par les mouvements patriotiques, organise une journée commémorative nationale.

Diverses cérémonies ont lieu au pied du Monument National de la Résistance au cimetière Notre-Dame à Luxembourg-Limpertsberg, au Monument de la Déportation à Luxembourg-Hollerich, ainsi qu'au Monument National de la Solidarité Luxembourgeoise à Luxembourg-Ville.
Un office religieux solennel est célébré dans la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg.

La Journée de la Commémoration nationale rend hommage à la solidarité et au courage du peuple luxembourgeois durant l'occupation nazie.

Dernière mise à jour