Journée commémorative des Enrôlés de force

Dernier dimanche de septembre

Le 30 août 1942, le chef de l'administration civile (CDZ) au Luxembourg, le Gauleiter Gustav Simon, proclama l'introduction du service militaire obligatoire dans les armées allemandes pour les jeunes luxembourgeois des classes d'âge de 1920 à 1924.

L'enrôlement forcé de la jeunesse concerna aussi bien les garçons que les filles.

Au cours des années 1943 et 1944 les classes d'âge de 1925 à 1927 s'y rajoutèrent.

  • 13.825 jeunes Luxembourgeois et Luxembourgeoises furent enrôlés de force.
  • 2.906 ne revirent pas leur patrie.
  • Parmi les 3.510 évadés et réfractaires, environ 1.000 s'engagèrent dans les maquis belges et français, respectivement dans les armées alliées.

Chaque année au mois de septembre, la Fédération des Victimes du Nazisme, Enrôlées de force (FVNEF) organise une journée commémorative en l'honneur des enrôlés de force auprès du Monument de la Déportation à Luxembourg-Hollerich, dans le hall de la Gare Centrale de Luxembourg et au Monument National de la Solidarité Luxembourgeoise à Luxembourg-Ville.

Dernière mise à jour