Chronologie

Le Grand-Duché de Luxembourg de 1939 à 1945

1939

  • 19 avril : Le Grand-Duché de Luxembourg célèbre son 100e anniversaire de l’indépendance nationale. (Traité de Londres du 19 avril 1839)
  • 23 août : Le Reich allemand et l’Union soviétique signent un pacte de non-agression. Suite à un protocole additionnel secret, la Pologne sera dépecée entre les signataires. Dorénavant, Hitler aura le dos libre à l'Est.
  • 1er septembre : La Wehrmacht envahit la Pologne. La Seconde Guerre mondiale commence.

1940

  • 10 mai : La Wehrmacht envahit le Grand-Duché de Luxembourg. Ainsi le statut international de neutralité désarmée est violé. La Grande-Duchesse Charlotte et ses ministres quittent le pays. Ils communiquent aux Alliés que le Luxembourg fut victime d’une attaque militaire et demandent leur aide contre l’agresseur allemand. C'est le début de l'exil.
  • 11 mai : Les députés luxembourgeois protestent contre l’invasion allemande. Une commission gouvernementale coiffée d’un secrétaire général du Gouvernement, Albert Wehrer, est muni de pouvoirs spéciaux afin d’assurer le contact avec  l’administration militaire allemande.
  • 22 juin : La France signe un armistice.
  • 24 juin : La Grande-Duchesse Charlotte et son Gouvernement arrivent au Portugal. 
  • 29 juillet : Le Gauleiter Gustav Simon est nommé chef de l’administration civile (CdZ) du Luxembourg occupé.
  • 6 août : Le Gauleiter entre au Luxembourg avec 800 policiers et prononce son premier discours public sur la Place d’Armes. En même temps, il lance le décret (« Sprachverordnung ») qui réglemente que la langue officielle du Luxembourg sera  dorénavant l’Allemand, bannissant le Français.
  • 10 août : 4 commissaires politiques (« Kreisleiter ») sont désignés pour les quatre districts administratifs.
  • 13 août : Un Allemand est désigné bourgmestre de Luxembourg-Ville.
  • 14 août : Pour montrer leur désaccord, de nombreux Luxembourgeois portent sur leur veston un des emblèmes patriotiques distribués dans le cadre des célébrations du Centenaire. Cette manifestation spontanée est appelée le « Spéngelskrich », la guerre des emblèmes.
  • 16 août : Le « Einsatzkommando der Sicherheitspolizei (Sipo) und des Sicherheitsdienstes (SD) » s'installe dans la Villa Pauly à Luxembourg-Ville.      
  • 20 août : Un tribunal spécial (« Sondergericht ») est mis en place.
  • 23 août : Tous les partis politiques luxembourgeois sont dissous et défendus.
  • 31 août : Le manifeste nazi « Heim ins Reich » est publié dans la presse mise au pas.
  • 5 septembre : La Grande-Duchesse Charlotte s'adresse pour la première fois à la population luxembourgeoise sur radio Londres. La législation antisémite allemande est introduite au Luxembourg.
  • 3 octobre : La Grande-Duchesse arrive à New York.
  • 19 au 21 octobre : Le monument « Gëlle Fra » est démantelé.
  • 22 octobre : La Chambre de députés et le Conseil d’Etat sont dissous.
  • 11 novembre : La Grande-Duchesse fait un deuxième discours sur radio Londres.
  • Début décembre : Les premiers tracts clandestins du mouvement de résistance LPL (« Lëtzebuerger Patriote Liga ») sont divulgués.
  • 4 décembre : Les soldats de la Compagnie des volontaires sont déportés à Weimar.

1941

  • 1er janvier : Le Ministre des Affaires étrangères britannique, Sir Anthony Eden, prononce un discours sur les ondes de la BBC encourageant le peuple luxembourgeois.
  • 24 janvier : Hitler ordonne que le « Gau » de Coblence-Trèves soit rebaptisé en tant que « Gau Moselland », en y intégrant le Luxembourg.
  • 12 février : Le service du travail (« Reichsarbeitsdienst », RAD) est introduit sur base du volontariat pour les Luxembourgeois.
  • 18 février : Il est interdit de mettre en vente ou de porter des bérets basques.
  • 31 mars : Dorénavant des sanctions frapperont les agents de l’Etat qui ne répondent pas aux exigences de l'occupant. (« Sie bieten nicht die Gewähr... »).
  • 11 mai : Un an après l’invasion nazie, la Grande-Duchesse prononce un discours important sur la BBC.
  • 23 mai : Le « Reichsarbeitsdienst » devient obligatoire au Luxembourg, à commencer pour les classes d'âge de 1920 à 1924.
  • 22 juin : La Wehrmacht attaque l’Union soviétique.
  • 14 août : Le Premier Ministre britannique, Sir Winston Churchill et le Président américain, Franklin D. Roosevelt annoncent la Charte de l’Atlantique.
  • 10 octobre : Le CdZ fait procéder à un recensement populaire au Luxembourg (« Personenstandsaufnahme »). Les formulaires à remplir par chaque ménage sont accompagnés d’un questionnaire additionnel, interrogeant sur la langue maternelle, l'appartenance nationale et l'appartenance ethnique. Les mouvements de résistance s'organisent et lancent le slogan « 3 X Lëtzeburg », incitant les Luxembourgeois à répondre par trois fois Luxembourgeois.
  • 11 octobre : Le Gauleiter Gustav Simon annule le recensement.
  • 14 octobre : Le port de l’étoile juive devient obligatoire pour tous les Juifs  âgés de plus de 14 ans.
  • 16 octobre : 334 Juifs sont déportés du Luxembourg vers le ghetto de Litzmannstadt (Lodz).
  • 4 au 6 novembre : La première grande rafle de la police allemande contre les partisans de la résistance a lieu au Luxembourg. 500 personnes sont arrêtées.
  • 7 décembre : Les Japonais attaquent la base américaine à Pearl Harbour.
  • 11 décembre : Hitler déclare la guerre aux Etats-Unis.

1942

  • 1er janvier : La déclaration des Nations Unies est signée à Washington par 19 pays, dont le Grand-Duché de Luxembourg.
  • 23 avril-28 juil. : 228 juifs sont déportés vers Theresienstadt (Terezin), Izbica et Auschwitz.
  • 5/19 août : La Gestapo fait une autre rafle, frappant cette fois-ci les résistants communistes.
  • 23 août : L'ordonnance sur la nationalité des Alsaciens, des Lorrains et des Luxembourgeois est publiée.
  • 30 août : Le Gauleiter Gustav Simon proclame l'introduction du service militaire obligatoire dans la «Wehrmacht » pour les jeunes Luxembourgeois nés entre 1920-1924. Avec leur entrée dans l'armée allemande, on leur octroie en même temps la nationalité allemande, au même titre que les collaborateurs.
  • 31 août : Des manifestations de grève éclatent partout dans la pays. Les premières arrestations ne tardent pas. Le CdZ décrète l'état d’exception sur tout le territoire luxembourgeois. En même temps une cour martiale, le « Standgericht », est instaurée.
  • 1er septembre : Les grèves s’étendent et les arrestations se multiplient.
  • 2 au 10 septembre : 20 condamnations à mort sont prononcées par le « Standgericht ». Les peines sont exécutées dans les forêts près du camp de concentration de Hinzert.
  • 6 septembre : Le Premier Ministre britannique, Sir Winston Churchill s’adresse au peuple luxembourgeois sur BBC pour l’encourager.
  • 9 septembre : La Grande-Duchesse Charlotte s'adresse au peuple luxembourgeois sur BBC. Le SS-Obergruppenführer Berkelmann est chargé de la déportation à l'Est du Reich (« Umsiedlung ») des familles des insurgés.
  • 10 septembre : L’état d’urgence est levé.
  • 11 septembre : Une peine de de mort est prononcée contre un manifestant par le «Sondergericht ». Il est exécuté à la prison de Köln-Klingelpütz.
  • 13 septembre : L'ordonnance sur la déportation politique (« Umsiedlung ») au Luxembourg est publiée.
  • 17 au 30 septembre : 99 familles sont déportées au camp de Leubus.
  • 1 au 15 octobre : 50 familles sont déportées au camp de Leubus.
  • 18 octobre : Les premiers enrôlés de force sont recrutés.
  • 6 novembre au 3 décembre : 102 familles sont déportées au camp de Leubus.

1943

  • 29 janvier au 3 décembre : 588 familles sont déportées aux camps de Schreckenstein, Ober-Kratzau, Nestomitz, Mittelsteine, Schlauphof, Wallisfurth, Boberstein, Wartha et Jeschütz.
  • 2 février : Les Allemands capitulent à Stalingrad.
  • 25 mars : La classe d’âge 1925 est enrôlée dans le RAD et le service militaire obligatoire.
  • 6 avril au 17 juin : 108 Juifs sont déportés vers le ghetto de Theresienstadt (Terezin).
  • 10 juillet : Une ordonnance sanctionnant les réfractaires et les déserteurs est publiée.
  • 17 octobre : Une rafle frappe les résistants.
  • 8 décembre : Le RAD et le service militaire obligatoire pour la classe d'âge de 1926 sont introduits.

1944

  • 25 février : 23 résistants sont assassinés dans les forêts près du camp de concentration de Hinzert et ensevelis dans un charnier.  
  • 29 février au 31 août : 497 familles sont déportées vers les camps de Trebnitz, Boberstein, Wallisfurth, Nofelden, Metzenhausen et Hierstein.
  • 23 mars : Les mouvements de résistance LVL (« Lëtzebuerger Vollekslegioun »), LPL (« Lëtzebuerger Patriote Liga ») et LRL (« Lëtzebuerger Roude Léiw ») se rassemblent dans l'Union des mouvements de résistance luxembourgeois (« Unio'n »).
  • 9 au 11 mai : Des bombardements américains touchent les gares de Luxembourg-Ville et de Bettembourg.
  • 19 mai : 7 passeurs luxembourgeois sont assassinés dans le camp de concentration de Natzweiler-Struthof.
  • 6 juin : Les forces alliées débarquent en Normandie (« D-Day »).
  • 14 juillet : Le RAD et le service militaire obligatoire pour la classe d'âge de 1927 sont introduits.
  • 25 août : Paris est libérée.
  • 31 août-1er septembre : 10.000 collaborateurs quittent précipitamment le pays.
  • 9 septembre : Les soldats de la 3.US-Army entrent au Luxembourg près de Pétange.
  • 10 septembre : Luxembourg-Ville est libérée. Les Princes Felix et Jean rentrent au milieu des troupes américaines et sont acclamés par une foule en délire de joie.
  • 23 septembre : Le Gouvernement rentre de l’exil.
  • 16 décembre : La bataille des Ardennes commence. Les Allemands sont de retour au nord du Grand-Duché.

1945

  • 27 janvier : Les camps de concentration et d'extermination d’Auschwitz sont libérés par l’Armée Rouge.           
  • 30/31 janvier : 91 réfractaires luxembourgeois sont assassinés dans la prison de Sonnenburg (Slonsk).
  • 2 février : 19 Luxembourgeois sont assassinés dans le camp de concentration de Sachsenhausen.
  • 13 février: Libération définitive et intégrale du pays
  • 13 avril au 5 mai : Les camps de concentration de Buchenwald, Bergen-Belsen, Sachsenhausen, Flossenbürg, Dachau, Ravensbrück, Neuengamme, Groß-Rosen et Mauthausen sont libérés.
  • 14 avril : La Grande-Duchesse Charlotte rentre de l’exil.
  • Début mai : Les camps de déportation politique (« Umsiedlungslager ») sont libérés.
  • 7/8 mai : Le Reich allemand capitule sans conditions. (« VE », « Victory in Europe »)
  • 5 novembre et  6 décembre : Deux convois d’enrôlés de force originaires des camps de captivité russes rentrent au Luxembourg.
Dernière mise à jour