La Shoah au Luxembourg

Le 5 septembre 1940, les lois anti-Semites nazies entrent en vigueur au Luxembourg.

Les Juifs sont exclus de la vie publique et économique. Ils n'ont plus le droit de travailler comme fonctionnaires, médecins, avocats, pharmaciens, etc.

Les autorités allemandes les obligent à declarer tous leurs biens situés aussi bien au Luxembourg qu'à l'étranger. La spoliation des biens juifs est ainsi entamée.

Au mois de mai 1941, la Gestapo fait fermer les synagogues du pays. Celles de Luxembourg et d'Esch-sur-Alzette seront démolies.

A partir du 29 juillet 1941, tous les Juifs du Luxembourg sont obliges à porter un brassard jaune au bras gauche. Il leur est interdit de frequenter les restaurants, théâtres, cinemas, les piscines ou les terrains de sport ou d'assister à des manifestations officielles.

En août 1941, les Allemands commencent à rassembler les Juifs ages ou maladies dans l'ancien couvent de Cinqfontaines (Fünfbrunnen) près de Troisvierges. Ce lieu qui est désigné comme "Jüdisches Altersheim" (Maison pour retraités juifs) est en réalité un camp d'internement transitoire.

Dès le 14 octobre 1941, le brassard est remplacé par l'Etoile Jaune pour tous les Juifs ages de plus de six ans.

Le premier convoi de déportés part pour le ghetto de Litzmannstadt (Lodz) le 16 octobre 1941. D'autres convois partiront pour Izbica, Auschwitz, Theresienstadt. Un certain nombre de Juifs luxembourgeois sont également déportés de Drancy en France et de Malines en Belgique vers les ghettos et camps de la mort. Le bilan des persecutions au Luxembourg est lourd.

Le 10 mai 1940, environ 4200 Juifs habitant le pays, parmi eux beaucoup de réfugiés d'Allemagne et d'Autriche.

Plus de 1500 réussissent à s'enfuir à l'étranger au moment de l'occupation. Jusqu'en octobre 1941, la Gestapo force environ 1450 Juifs à émigrer.
1200 hommes, femmes et enfants juifs du Luxembourg ont été internés et presque tous assassinés comme des millions d'autres Juifs dans les camps de la mort.

Seulement 43 ont survécu.

Dernière mise à jour