Les deux libérations du Grand-Duché de Luxembourg

Une chronologie succinte

Le 10 septembre 1944 des unités de la 1ère armée américaine libéraient le Grand-Duché de Luxembourg, mettant fin à quatre années et demie d’occupation nazie.

9 septembre 1944: Des éléments de reconnaissance et d’avant garde de la 5e division blindée américaine franchissaient la frontière luxembourgeoise à Pétange. C’est ici, que le premier soldat américain, le lieutenant Hayman Josephson tomba sur le sol luxembourgeois. Près de Bertrange des escarmouches avec des unités allemandes en retraite forcèrent les Américains à attendre le lendemain pour entrer dans la ville de Luxembourg.

10 septembre 1944: Dès l’aube, des unités de la 5e division blindée américaine, commandée par le général Lunsford E. Oliver se mirent en route et, sans rencontrer de riposte allemande, entraient dans la capitale sous les cris de joie de la population. Le Prince Félix qui avait rejoint les troupes américaines, entra avec elles dans la ville et fut acclamé avec le général Oliver au balcon du Cercle municipal.

Dans les premières heures de l’après-midi le Prince Jean, en service comme lieutenant en 1er avec les «Irish Guards», arriva également à Luxembourg pour partager ensemble avec son père et la nation la joie de la liberté rétrouvée.

11 septembre 1944: Tandis que l’avance des troupes américaines vers les parties nord et est du Luxembourg se développait, les unités de la 5e division blindée U.S., renforcée aux flancs par des éléments de la 28e division d’infanterie, libéraient localité après localité.  Ce jour-là, le premier soldat américain/allié, le sergent Warner W. Holzinger  en tant que membre d’une patrouille d’éclaireurs, mit le pied sur le territoire allemand après avoir franchi l’Our près de Stolzembourg.

13 septembre 1944: Le territoire du Luxembourg, à l'exception des localités situées le long de la frontière allemande, était libéré et sous contrôle américain. Le bureau des affaires civiles sous les ordres du Colonel Frank Frazer assurait le retour à la vie normale par étapes dans l’immédiat après libération.

14 septembre 1944: Les troupes américaines lancèrent une attaque sur Wallendorf (Allemagne) et pénétra le « Westwall ». Cette tête de pont dût cependant être abandonnée deux semaines plus tard.

23 septembre 1944: Venant de Londres, le Gouvernement luxembourgeois retourna à Luxembourg.

Fin septembre - mi-novembre 1944: Le Luxembourg devenait une zone de repos et de récréation appréciée par les soldats américains. Au Luxembourg se reposaient les soldats des unités américaines retirées du front après les combats dans la région d’Aix-la-Chapelle.

Fin novembre 1944: Les unités décimées de la 28e division d’infanterie américaine arrivaient à Luxembourg après une bataille meurtrière de trois semaines dans la forêt de Huertgen/Allemagne. Ensemble avec d’autres éléments, ils constituaient une partie de la ligne défensive dans les Ardennes et sur la Basse-Sûre.

16 décembre 1944: A 05:30 heures les Allemands lancèrent une attaque surprise dans les Ardennes et réussirent à percer la mince ligne de défense dans leur course vers Bastogne et en direction de la Meuse.  Utilisant pleinement les avantages du terrain, les unités des 28e et 4e divisions d’infanterie, ainsi que de la 9e division blindée résistaient farouchement et réussirent à ralentir l’avance ennemie.

20 décembre 1944: La contre-attaque américaine fut lancée grâce à la troisième armée, sous les ordres du général George S. Patton, qui remonta du sud et perça le flanc gauche de l’avancée allemande.                                

30 décembre 1944: La capitale eut à supporter les bombardements par le V-3, une nouvelle arme ennemie à longue portée, tirant à partir de la région de Trèves. La ville de Luxembourg comptait alors plusieurs quartiers généraux américains. Ce pilonnage ne causa que des dégâts insignifiants.

Janvier 1945: Sous des conditions atmosphériques rigoureuses, la troisième armée du général Patton libéra une seconde fois localité après localité dans les Ardennes luxembourgeoises.  Vianden fut la dernière localité luxembourgeoise à être reprise par des unités américaines.

7 février 1945: Les Américains lancèrent une attaque contre le “Westwall” après la traversée de la Sûre et commencèrent ainsi l’invasion de l’Allemagne et la campagne de Rhénanie.

13 février 1945: La libération définitive et intégrale du territoire luxembourgeois est déclarée

14 avril 1945: La Grande-Duchesse Charlotte rentra d’exil.

8 mai 1945: La capitulation inconditionnelle de l’Allemagne mit fin à la guerre en Europe.

Dernière mise à jour